Formation

Contact

1 chercheur.e, 1 manip au Palais de la Découverte

Au Palais de la découverte, un espace d’exposition éphémère propose des rencontres entre chercheurs et visiteurs. Depuis 2005, « 1 chercheur.e, 1 manip » enrichit l’établissement de thèmes de recherches actuels. Des scientifiques sont invités à présenter leurs travaux de recherche et leurs expériences au public avec expérimentations, panneaux, vidéos et autres supports à l’appui. C’est l’occasion pour les curieux de rencontrer des chercheurs et d’avoir une meilleure vision de leurs travaux. Jessica Dubois, chargée de recherche à NeuroDiderot (unité Inserm 1141 / Université Paris Diderot) et NeuroSpin (unité Inserm 992 / CEA / Paris Saclay) et membre de NeurATRIS, y a participé le 14 mars 2019.

Lire la suite...

Medical Research Infrastructures EATRIS, ECRIN and BBMRI sign long-term collaboration agreement

The Biobanking and BioMolecular resources Research Infrastructure (BBMRI), the European Research Infrastructure for Translational Medicine (EATRIS) and the European Clinical Research Infrastructure Network (ECRIN) signed an agreement last week in Brussels to build a long-term sustainable collaboration strategy. The agreement lays the ground for facilitating user access to pan-European medical research  infrastructures and supporting the development of tools, joint services and common approaches on quality, standards and advocacy. As a result, the agreement will empower BBMRI, EATRIS and ECRIN to provide even better services to the biomedical community and to support a more costeffective research and development process.

Lire la suite...

Un membre de NeurATRIS lauréat 2018 de la Fondation Alzheimer

Benoît Larrat, chercheur à Neurospin et membre de NeurATRIS, est l'un des 11 lauréats 2018 de la Fondation Alzheimer avec son projet TADUS - Traitement de la Maladie d'Alzheimer par Ultrasons.

Lire la suite...

Alzheimer : les mini-cerveaux à la rescousse ?

Deux équipes de recherche de l’Institut de Biologie François Jacob, le SEPIA et CellTechs (école d’ingénieurs Sup’Biotech), en collaboration avec le LEMM de l’Institut des Sciences du Vivant Frédéric Joliot, ont développé une nouvelle approche de modélisation in vitro de la maladie d’Alzheimer grâce à des cellules souches pluripotentes  humaines. Ces travaux se basent sur la capacité de ces cellules à se différencier en «  mini-cerveaux », des structures 3D récapitulant le développement du cerveau humain. 

Lire la suite...